Swiss replica watches uk has also rolex replica been able to return to the consumer's vision, but also for the swiss replica watches revival of the Swiss mechanical watch A certain breitling replica basis.
 Valoriser le patrimoine naturel et historique sur le site de l’Ancienne Poudrerie de St Chamas (13) | Pôle-relais lagunes méditerranéennes

Valoriser le patrimoine naturel et historique sur le site de l’Ancienne Poudrerie de St Chamas (13)

Activités de suivi de l’année 2016 et valorisation paysagère du site

Date de publication : 24/03/2017

Le parc de l’ancienne Poudrerie situé sur les communes de St Chamas et Miramas (au nord de l’étang de Berre), représente une superficie de 118 ha. Acquis par le conservatoire du littoral en mai 2001, il est géré depuis 1999 par le Syndicat intercommunal de l’Ancienne Poudrerie (S.I.AN.POU).  Le parc est un site patrimonial remarquable, dont une partie est classée Natura 2000. Sa flore et sa faune sont variées et font l’objet de plusieurs suivis naturalistes sur le site en partenariat avec le GIPREB, la LPO, l’APARE, le CEN PACA,  l’ADMR, l’EID Méditerranée.

 

1-Améliorer les connaissances naturalistes et scientifiques

Dans le cadre de l’action d’amélioration des connaissances naturalistes et scientifiques le GIPREB assure le suivi mensuel de qualité de l'eau du site de l’ancienne Poudrerie. Sur une dizaine de stations, le suivi est réalisé à partir des paramètres physico-chimiques (salinité, conductivité, température, oxygène dissous, pH et potentiel redox).

Concernant les connaissances naturalistes acquises sur le site, les actions en 2016 ont porté sur :

  • Les reptiles : des abris et des sites de ponte ont été aménagés sur site ;  des fiches espèces ont été créées pour l'aide à la détermination de l'espèce pour le gestionnaire ainsi qu'une exposition pour le grand public.
  • Le suivi du triton palmé et aménagement d’une mare : une observation d’une femelle gravide a été faite en mai 2016 dans le cadre d’une campagne de repérage, ce qui monte à 3 le nombre d’observations et accroît l’aire de répartition de l’espèce sur le parc. Le S.I.AN.POU a également aménagé une mare dont l’objectif est d'augmenter la capacité d'accueil de cette espèce, mais également de réaliser un corridor qui relierait les différents points d'observation de cette espèce sur le site entre eux.
  • Le suivi chiroptères : certains anciens bâtiments qui devaient être démolis font aujourd'hui l'objet d'aménagements en vue d'accueillir certaines espèces de chiroptères. Cette étude réalisée par le Groupe Chiroptère de Provence s'accompagne également d'un suivi de température et d'hygrométrie de ces sites potentiels.
  • Le baguage de 4 cigogneaux en 2016 et la mise en place d'une plateforme artificielle réalisée en régie.
  • L’étude du Rollier d’Europe menée par la LPO.
  • La fabrication de 4 plateformes mises en place à divers endroits du site afin de varier l'offre pour les Moyens-Ducs.
  • Le suivi des oiseaux d’eau: il est réalisé par le personnel du S.I.AN.POU tout au long de l'année. Ces données permettent notamment d'alimenter la base de données du Conservatoire du Littoral : visiolittoral.

Pour en savoir plus : télécharger le rapport d’activités

 

2-Améliorer l’accueil du public :

Le S.I.AN.POU réalise de nombreux travaux d’entretien et d’aménagements du site pour l’accueil du public. Il s’est engagé à ouvrir celui-ci au public, tout en gardant comme objectifs:

  • La protection de sa flore et de sa faune
  • L’éducation à l’environnement et au respect de la nature
  • La reconstitution et la mise en valeur du patrimoine historique

Cette année, c’est près de 6300 personnes qui ont fréquenté le parc. Plusieurs actions de sensibilisation ont permis d’améliorer la signalétique ou le transfert de connaissance sur le site (panneaux d’informations, animations, mise à disposition de diverses expositions, accès au public handicapé).

D’autres travaux sont programmés en 2017 par le Conservatoire du littoral dans la continuité de cette valorisation du patrimoine du site, tels que l’aménagement paysager de la nouvelle entrée de la Poudrerie par Saint-Chamas, la sécurisation du secteur des moulins en vue de l’ouvrir au public, la démolition de plusieurs transformateurs, ainsi que la mise en place d’un sentier d’interprétation historique et écologique.

De plus, dans l’objectif d’accueillir plus régulièrement le public, un aménagement pour mise en conformité du site en Zone d'Accueil du Public en Forêt (ZAPEF) permettrait de laisser ouvert le site toute la journée sauf durant les jours classés « NOIR » durant la saison estivale.

 

3-Valorisation paysagère du site : vers une restauration des Moulins

Le Conservatoire du littoral a financé, en 2016, une étude hydraulique visant à définir la faisabilité pour la remise en eau des moulins d’une part, et la remise en état de l’étang du directeur, d’autre part.

Le bureau d’étude BRLi qui a été retenu pour l’étude de faisabilité a rendu ses principales conclusions à l’ensemble des acteurs concernés (collectivités, services de l’état, gestionnaires…) le 14 mars 2017.

La mise en valeur du secteur des Moulins prévoit la réalisation et la pose :

  • d’une maquette de l’ensemble du secteur des Moulins tel qu’il était à sa création,
  • d’une maquette d’un moulin à meules servant à la trituration de la poudre
  • d’éléments de serrureries et de mobilier, et de valoriser les espaces de circulation sur le site.

 

>> Un exemple de la nouvelle signalétique de la Poudrerie.

 

Source photos : Rapport d'activités 2016 du S.I.AN.POU.

 

  • Contacts

Conservatoire du littoral : Marion Péguin, Chargée de mission Gestion-Restauration-Aménagement, Conservatoire du littoral - Délégation PACA – email : m.peguin@conservatoire-du-littoral.fr

SIANPOU : gestion et animation du site : Yves Gasc (responsable service poudrerie, garde du littoral) et Joël Torres (chargé de mission) : jtorres.poudrerie@gmail.com