Pour l’élaboration de la Trame Verte et Bleue du SCOT Pays d’Arles

Eléments méthodologiques d’identification des réseaux écologiques du territoire d’Arles

Date de publication : 10/03/2014

 

Les structures en charge de l’élaboration des SCoT doivent réaliser un diagnostic des continuités écologiques terrestres et aquatiques  pour aider les élus à mieux définir « leur » Trame Verte et Bleue. C’est dans un souci d’exemplarité, qu’une étude sur l’identification des réseaux écologiques a été menée sur le Pays d'Arles afin que la TVB devienne un projet de territoire dans le cadre de son SCoT.

 

Dans le cadre de l’élaboration du SCoT du Pays d’Arles, le bureau d’études ECO-MED a été choisi pour faire émerger les continuités écologiques du Pays d’Arles et aider les élus à l’élaboration de leur Trame Verte et Bleue.

 

Il s’agit d’une étude d’aide à la décision pour la définition de la Trame Verte et Bleue dans le cadre du ScoT, eu égard aux dispositions de la loi Grenelle 2, mais aussi des enjeux du territoire en matière de biodiversité. Les résultats de cette étude devront être discutés pour être intégrés au PADD[1]. De plus, le SCoT doit préciser, dans le Document d'Orientation et d'Objectifs (DOO), "les modalités de protection des espaces nécessaires au maintien de la biodiversité et à la préservation ou à la remise en bon état des continuités écologiques" (article L122-1-5 du code de l'urbanisme).

C'est dans cette optique, et dans la nécessité de développer la connaissance du fonctionnement écologique du territoire, qu'a été élaborée cette étude des continuités écologiques. Elle complète ainsi le diagnostic général du SCoT et l'Etat Initial de l'Environnement.

La réalisation de cette étude des continuités écologiques terrestres et aquatiques a été menée en parallèle de l’élaboration du Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) et dans une démarche de co-construction avec les différents acteurs du territoire : techniciens, experts et élus.

 

Plusieurs étapes ont permis d’élaborer et de choisir les sous-trames TVB du Pays d’Arles :

 

>>Lors de la première étape, les données relatives à la biodiversité ont été structurées détaillées et organisées en vue de la création d’un véritable système d’information géographique dédié à l’identification des continuités écologiques à l’échelle de ce territoire.

Pour la description des contextes environnementaux, les données accessibles depuis les serveurs cartographiques en ligne ont été consultées : DREAL PACA, CARTORISQUE, BRGM. Les données du CRIGE PACA (Occupation des sols de 2006) et des produits IGN (BDCARTHAGE, BDTOPO) ont également été mises à disposition par le Pays d’Arles.

 

>>34 types d’occupation des sols recensés sur le territoire du Pays d’Arles ont été regroupés par grande catégorie, dont 4 servent à l’élaboration des sous-trames (étape 2) : Milieux humides, milieux forestiers, milieux agricoles, et milieux ouverts ou semi-ouverts.

Sur le plan cartographique, les données ont été assemblées au sein d’un maillage de 500 mètres de côté. Cette méthode de représentation permet de synthétiser les informations et de repérer les secteurs les plus représentatifs pour chaque sous-trame considérée.

Pour les territoires artificialisés, la méthode de représentation par maille met en évidence les données dites « discrètes » représentées par le mitage de l’urbanisation au sein d’une maille.

 

>>L’étape 3 concerne le choix des espèces cibles pour la TVB choisies en fonction de leur besoin en déplacement et de leur sensibilité à la fragmentation des habitats. Le Muséum National d’Histoire Naturelle en association avec le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel a élaboré une liste de 94 espèces déterminantes TVB pour le territoire régional. Cette liste peut servir de base pour les ScoT, mais il est recommandé de l’adapter au territoire concerné en gardant à l'esprit la notion de « bastion » que représente le territoire par rapport à la région. Ainsi,  la liste d’espèces a été affinée grâce au travail du Conservatoire des Espaces Naturels de PACA et aux différentes réunions avec des experts scientifiques locaux. Au total, 53 espèces ont été sélectionnées pour l’identification des réservoirs de biodiversité qui sont propres au Pays d'Arles.

 

>>A l’étape 4, dite du « Scoring », on attribue à chaque type d’occupation des sols un coefficient d’attractivité (ou d’intérêt) selon chacune des 53 espèces cibles. C’est le score total, correspondant à la somme des coefficients des 53 espèces pour chaque type d’occupation des sols qui permet de déterminer ceux qui sont les plus attractifs par sous-trame.

Les réservoirs de biodiversité « théorique » pour chaque sous-trame du territoire du Pays d’Arles sont alors déterminés à partir du traitement statistique des scores. Pour leur prise en compte dans la future TVB du territoire Pays d’Arles, des valeurs surfaciques minimales leur ont été fixées (par exemple  à 20 ha pour les milieux humides). Ces dernières ont été instaurées en fonction de la spécificité géographique, le trait de vie des espèces qui y vivent et leur besoin en termes d’habitat.

 

>>L’étape 5 consiste en l’analyse des éléments fragmentant les réservoirs de biodiversité et la perméabilité des milieux. Pour cela, une caractérisation et une hiérarchisation des équipements anthropiques et de l’occupation des sols ont été réalisées. Afin de déterminer les zones où la proximité des infrastructures pourrait provoquer un effet cumulé, il a été choisi d’appliquer aux différentes infrastructures des tampons dont la largeur varie selon l’importance du rôle d’obstacle de chaque infrastructure. Pour la distinction des corridors écologiques par sous-trame, il a été choisi de superposer les réservoirs de biodiversité, la perméabilité des milieux et les éléments de fragmentation.

 

>>Enfin un travail de vérification (étape 6) a été mené sur le terrain concernant les réservoirs de biodiversité et les corridors, qui à ce stade d’avancement sont « théoriques ».

Ceci doit permettre de définir les réservoirs de biodiversité des milieux terrestres et des milieux humides.

 

L’identification des continuités écologiques pour la Trame Verte et Bleue (étape 7) permettra de dresser une cartographie finale présentant les réservoirs de biodiversité des milieux terrestres et des milieux humides et leurs corridors respectifs.

 

Sur les six SCoT alentour, cinq ont élaboré une analyse TVB. Ces résultats ont permis d’analyser notre TVB inter-SCoT.

Les continuités écologiques du Pays d’Arles ont été élaborées selon la même approche qu’au niveau régional, mais avec des adaptations méthodologiques permettant de préciser le travail à une échelle plus fine.

Cette cartographie sera soumise aux élus du territoire pour envisager et valider les mesures acceptables et compatibles avec le projet de SCoT dans le courant de l’année 2014. Des propositions de dispositions pour le PADD et le DOO seront proposées par le bureau d’études pour concilier les  différents enjeux dans le SCoT.

 

  • Contact 
Aude CARTIER
Chargée de mission SCOT
Syndicat mixte du Pays d'Arles
Couvent St Césaire, 1er étage
Impasse des Mourgues, 13200 Arles 04.90.49.39.97


[1] Le PADD « fixe les objectifs des politiques publiques d'urbanisme, (…) de protection et de mise en valeur des espaces naturels, agricoles et forestiers et des paysages, de préservation des ressources naturelles, de lutte contre l’étalement urbain, de préservation et de remise en bon état des continuités écologiques » (article L. 122-1-3 du code de l'urbanisme).